• Tony C. Depiste

Le calendrier 2022 a été tiré à plouf-plouf

Ça y est, après des semaines, mois, années et siècles d'attente, le calendrier 2022 de Formule 1 est enfin sorti après son passage devant la Commission Sportive de la FIA !

Vingt-trois Grands-Prix, c'est beaucoup ! Du jamais vu en Formule 1 ™ ! Jean Todt, le président de la Fédération Internationale et actuel concurrent de longévité avec la reine d'Angleterre, s'est confié à notre expert en calendriologie au sujet de ce programme intense pour l'année 2022.


"Je suis ravi de ce calendrier, nous visitons la quasi-totalité des huit continents en 9 mois ! Une prouesse logistique impressionnante." Impressionnante, certes, mais cela ne s'est pas fait sans concession selon Président.


"Au début de la réunion, ils avaient un calendrier à 32 courses. Je me suis demandé si c'était ou pas une faute de frappe. À la demande générale de la Fédération et des équipes, ils ont donc inversé les deux chiffres pour donner un calendrier à 23 courses" qui a donné lieu a un moment extraordinaire lors de la réunion :


"Ils [la F.O.M. NDLR [Formula One Management NDLR [Note De La Rédac NDLR]]] en voulaient plus... Ils ont dû choisir à plouf-plouf quel pays allait avoir son Grand-Prix ! Quand Imola et Monza sont sortis à la suite, Ferrari à grandement applaudit et Mercedes a encore crié au complot car ils ont pas eu l'Allemagne".


C'est donc un calendrier à 23 courses que la F1 s'apprête à exécuter. Avec un passage en France fin juillet sur le magnifique tracé bicolore du Circuit Paul Ricard. Notre expert a également croisé Stephano Dopenicalli, président de la F1, à la sortie des bureaux de la FIA, qui s'est seulement contenté de marmonner à son adjoint : "Comment on va l'annoncer au Qatar qu'ils ont perdu au plouf-plouf ?".


Pourvu que cela dure ! Plus de courses signifient plus de contenu sur F1x, pour le grand plaisir de nos lecteurs !

0 commentaire