• Martin Gravier

Tsunoda, Albon et maintenant Zhou : 3 chinois en F1 en 2022

Des mois de spéculations mais c'est désormais officiel : Guanyu Zhou fera ses débuts en F1 en 2022, devenant le 3e pilote chinois du plateau.

Des mois de spéculations mais c'est désormais officiel : Guanyu Zhou fera ses débuts en F1 en 2022, devenant le 3e pilote chinois du plateau. Grâce à cela, les quotas raciaux imposés par Lewis Hamilton et la Formula One Management.


Né en Chine à Shanghai, Ganyou Zhou sera le premier chinois de Chine à rouler en Formule 1. Porté là grâce à ses sponsors de Chine, il déclare que c'est pour lui "une fierté de porter son pays en catégorie reine".


Mais tout orgueil de sa part mis de côté, il s'avère qu'il ne sera pas le seul chinois puisque Yuki Tsunoda continuera avec Alfa Toro rosso. Si son absence de talent a démontré que (malheureusement) il n'était là pour respecter les quotas, le mangaka se dit : "té té content de wéster en fo'moule 1 ! Moi bocou twavailler pou' ma'quer bocou des points".


Si pour son retour en F1 Alexander Albon n'aura pas le droit de rouler avec le drapeau de Thaïlande, son retour vient compléter le quota de chinois sur le plateau. En effet, avec Sergio Pérez (mexicain) et Lewis Hamilton (noir), la Formule 1 pourra fièrement élever son quota de minorités à 25% du plateau.


"Il y a encore beaucoup de travail pour doubler, voir tripler ce nombre" déclare Stefano Dominicali, président de la F1. "Mais déjà ce premier objectif atteint dans nos quotas promet un meilleur spectacle pour les fans et c'est ça le plus important."


[1501 caractères ; MG]

0 commentaire